shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb
shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb

Lyon 2-2 Manchester City : l’analyse tactique

par ·

shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb

Après l’exploit de l’Etihad Stadium à l’aller, l’Olympique Lyonnais était attendu au tournant pour son deuxième rendez-vous de la saison face à Manchester City. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Lyonnais n’ont pas déçu. Le match nul concédé apparaît même comme une petit injustice pour les Gones tant ils sont apparus dominants face à une équipe anglaise qui n’a jamais vraiment connu de temps forts dans ce match (à l’inverse de ce qu’il s’était passé à l’aller).

Les choix :

Mise en place pour répondre au système de Hoffenheim il y a trois semaines, la défense à trois de l’Olympique Lyonnais est depuis restée et ce malgré des performances que l’on qualifiera au mieux de « moyennes »PetiteWhitby Western Skinny Basse Design Braguette Noir Délavé Jean Asos Style Taille Avec Détail j3L54AR face à Guingamp (4-2) et Saint-Etienne (1-0). En plus du système de jeu, deux choix forts étaient à signaler au coup d’envoi parmi les onze hommes choisis par Bruno Génésio :

  • la reconduction de la paire Aouar-Ndombélé dans l’entrejeu, qui avait pourtant connu quelques soucis lorsqu’il fallait couper les sorties de balle adverses face à Saint-Etienne.
  • la titularisation de Maxwell Cornet à la pointe de l’attaque en lieu et place de Moussa Dembélé.

Du côté de Manchester City, Pep Guardiola devait composer avec plusieurs absences (Mendy, Bernardo Silva, De Bruyne, Gabriel Jesus) mais son onze n’en restait pas moins compétitif. Organisé en 4-3-3, son onze de départ était particulièrement tourné vers l’avant avec un Sterling positionné en tant que milieu relayeur aux côtés de David Silva afin de laisser l’aile droite à Mahrez.Paper Haute À Taupe longue Dentelle DollsRobe Encolure En Mi KJlc1TF

Un OL décidé à ne pas reculer : 

Comme souvent, le système de jeu de Man City changeait de forme lorsque l’équipe était en possession du ballon. Le 4-3-3 se transformait en 3-4-3 : Walker rejoignait Stones et Laporte au sein du premier rideau tandis que Zinchenko rentrait à l’intérieur aux côtés de Fernandinho. Silva et Sterling se retrouvaient un cran plus haut, entre la défense lyonnaise et la paire Aouar-Ndombélé.

Côté lyonnais, la première ligne (Cornet-Fekir-Depay) devait empêcher les trois relanceurs de City de trouver des solutions à l’intérieur. Un premier rideau vite en difficulté pour presser alors que City bénéficiait de deux solutions au lieu d’une seule dans leur dos (Fernandinho et Zinchenko). Résultat, Aouar et Ndombélé se retrouvaient « entre-deux », pris entre l’envie de sortir sur les milieux dos au but et le danger de laisser Silva et Sterling sans surveillance. Les deux « n°10 » des Skyblues n’hésitaient d’ailleurs pas à s’excentrer pour prendre encore plus leurs distances avec les milieux lyonnais.

C’est là qu’entraient en scène Denayer et Marçal. Les deux stoppeurs excentrés de l’OL étaient chargés de sortir de l’alignement défensif de manière à bloquer Silva et Sterling lorsque ces derniers parvenaient à se démarquer. Autour d’eux, ils laissaient leurs latéraux et Marcelo en un-contre-un avec Mahrez, Sané et Aguero.

Avec cette organisation, l’OL souhaitait à tout prix maintenir son bloc médian en ne laissant pas le loisir à Silva ou Sterling de se retourner et de progresser avec le ballon. Le choix n’était pas sans risque puisqu’il créait de grands espaces à exploiter dans la profondeur (entre Mendy et Marcelo / Marcelo et Rafael). Mais il s’est avéré payant car l’équipe anglaise n’a pas mis les ingrédients pour en profiter.

Malgré quelques tentatives pour lancer Sané sur l’aile gauche en début de partie, les Mancuniens ont généralement manqué de tranchant et même tout simplement de mouvements. Sur son aile droite, Mahrez a symbolisé ces manques : il est resté collé à la ligne de touche pendant la majeure partie du match, si bien que Sterling devait à la fois faire sortir Marçal puis attaquer la profondeur dans son dos. Des enchaînements tentés par l’international anglais mais bien couverts par l’ancien joueur de Guingamp.

shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb

Ironie de l’histoire, alors que City ne parvenait pas à trouver la profondeur, c’est l’OL qui s’est procuré l’une des plus grosses occasions de la première mi-temps sur le même type d’action.

Au final, Man City a tellement eu de difficultés à approcher les buts de l’Olympique Lyonnais durant le premier acte que ses seules tentatives sont intervenues sur des transitions partant de son camp. A deux reprises, Mahrez s’est retrouvé en bonne position à l’entrée de la surface lyonnaise mais ses tentatives ont trouvé les routes de Lopes (12e) et Marcelo (14e).

Un OL imperméable à la pression : 

shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb

En refusant de reculer, l’OL s’est évité de vivre les longues séquences de possession de Man City dans ses 40m, celles qui permettent généralement aux joueurs de Pep Guardiola de mettre en place leur habituel pressing à la perte. Mardi soir, celui-ci s’est en plus heurté à des joueurs quasi-imperméables à tout type de pression.

Très vite durant le premier acte, les Lyonnais ont affiché leur qualité technique pour résister durant les 5-6 secondes qui suivaient leurs récupérations. Aouar et Ndombélé nettoyaient les ballons sous la pression et libéraient ensuite à des partenaires qui se chargeaient de faire progresser le jeu dans la moitié de terrain adverse.

Cela passait soit par une passe verticale vers Fekir ou Depay qui s’en allaient ensuite provoquer balle au pied un ou plusieurs adversaires… soit par une passe latérale vers des défenseurs (Denayer, Marçal) qui n’hésitaient pas non plus à avancer balle au pied dès lors que l’espace s’ouvrait devant eux. Dans les deux cas, l’OL mettait son adversaire sur les talons et le forçait à redescendre jusque dans ses 40m.

L’occasion de constater que si les joueurs de City étaient disciplinés dans le repli et formaient un bloc compact, ils étaient en grande difficulté face aux individualités et aux provocations balle au pied de leurs adversaires. Averti dès la 23ème minute, Fernandinho a passé une soirée très difficile, forcé de se retenir sur le reste de la rencontre pour ne pas retourner prématurément dans les vestiaires.

Au-delà de ce cas particulier, c’est toute l’équipe de Man City qui avait du mal à remettre le pied sur le ballon dans sa moitié de terrain. Et qui dit peu de ballons de récupération dit aussi peu de transitions à exploiter… face à une équipe qui avait justement connu des problèmes d’équilibre en championnat quelques jours auparavant. En clair, la maîtrise technique lyonnaise a permis de masquer le manque d’équilibre que l’on avait pu observer face à l’ASSE.

Deuxième mi-temps :

Pas récompensé de sa première mi-temps, l’OL a dû faire face en début de deuxième à un ajustement de son adversaire. Décidé à faire reculer le bloc lyonnais, Pep Guardiola a choisi de remettre Zinchenko à son poste traditionnel de latéral gauche sur les phases de possession. Au lieu de repartir en 3-2, City est reparti en 4-1 avec le ballon, Silva décrochant parfois à hauteur de Fernandinho afin d’offrir une deuxième solution.

Cette nouvelle organisation visait à mettre plus de poids sur les côtés afin de faire reculer l’OL Le jeu est principalement passé par le flanc gauche où Sané était désormais soutenu par Zinchenko mais aussi Aguero et Silva afin de créer des situations d’égalité numérique empêchant les Lyonnais de défendre en avançant (voir ci-dessous). Il s’agissait ensuite de faire la différence dans les petits espaces ou en utilisant au mieux la largeur afin de servir les ailiers et leur offrir des un-contre-un à jouer.

shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb

Certes, l’OL a reculé mais il est resté maître de sa surface (comme à l’aller). Surtout, il s’en est de nouveau remis à ses imperméables pour se défaire du pressing à la perte des Citizens. Ndombélé a brillé dans cette période du match, sortant à lui seul les ballons de sa surface pour faire gagner 20-30 voire 40m aux Lyonnais grâce à ses percées et ses transmissions verticales. On le retrouve d’ailleurs à l’origine des deux buts lyonnais : c’est lui qui, à chaque fois, ressort la balle de ses 30 mètres et entraîne le recul de tout le bloc adverse (55e, 81e).

Si elles pèsent lourds sur le résultat final, les deux égalisations de Man City sur coups de pied arrêtés ne doivent pas remettre en question la performance d’ensemble de l’OL, qui a su maintenir un adversaire redoutable à seulement 0,40xG dans le jeu tout en se créant plusieurs grosses opportunités. Lyon a gagné tellement de points en jouant mal qu’il faut aussi pointer les bonnes prestations de l’équipe de Bruno Génésio quand elle n’est pas récompensée.

En attendant la finale du groupe à disputer face au Shakhtar Donetsk, il va être intéressant de voir si l’OL réussit enfin à confirmer en championnat. Les Gones auront évidemment d’autres problèmes à résoudre que le pressing à la perte de Manchester City, mais parmi les principes de jeu développés mardi, certains – notamment les prises de risque des défenseurs centraux avec le ballon – pourraient enfin permettre à Lyon d’afficher en championnat un visage aussi séduisant que celui montré face au leader de Premier League.

shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb
Partager
Dos À Sac Herschel Herschel Nova fvb6Ygy7

Étiquettes :

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Hfjkekl dit :

    Je ne vois comment Lyon pourrait rééditer ce genre de performance en championnat car la plupart du temps cette équipe ne sait pas jouer contre des blocs bas, contrairement aux matchs contre City par exemple

    shirt Ourlet Noir Arrondi SiksilkT À ImYf6g7yvb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ea7 En Coton Polo Bandes À Piqué Contrastantes TlcJK13F

Chemise Seidensticker Uno Contrastés Blanche Inserts nPvmNwO8y0

Suivre :

VU DU BANC, LE PODCAST DU JEU